Vrel, précurseur de Vermeer

La redécouverte d'un artiste énigmatique

Jacobus Vrel, Vrouw op een stoel, met een kind achter het raam, na 1656. Parijs, Fondation Custodia, Collectie Frits Lugt

16 février au 29 mai 2023

Presque tout le monde connaît les intérieurs feutrés ou bien une fameuse petite ruelle de Johannes Vermeer. Mais peu de gens savent que le peintre Jacobus Vrel (actif vers 1640-1660) avait déjà fait sien ce type de scènes avant que le premier chef-d'œuvre de Vermeer ne quitte son atelier. Dans l'exposition Vrel, précurseur de Vermeer, le Mauritshuis raconte l'histoire de ce peintre mystérieux.

L'histoire de la redécouverte de Vrel au XIXe et au début du XXe siècles est racontée dans cette exposition à travers une sélection de ses meilleures œuvres. Deux tableaux extraordinaires viennent à La Haye en provenance du célèbre Musée d’Histoire de l’art de Vienne, dont Femme à la fenêtre (1654), la seule œuvre datée de Vrel.

Précurseur de Vermeer

Johannes Vermeer et Jacobus Vrel ont peint les mêmes sujets et partagé les mêmes initiales : JV. Pendant longtemps, certains tableaux de Vrel ont même été attribués à Johannes Vermeer. Des signatures de Jacobus Vrel, énonçant son nom en entier, ont été contrefaites en signatures de Vermeer. Deux œuvres de l'exposition ont été acquises comme étant "des Vermeer" en 1888 ; Ruelle avec une boulangerie près d'un mur de la ville, vraisemblablement la Waterstraat à Zwolle de la Hamburger Kunsthalle et Intérieur avec vieille femme lisant, avec un garçon derrière la fenêtre, d'une collection privée.

Jacobus Vrel, Vrouw op een stoel, met een kind achter het raam, na 1656. Parijs, Fondation Custodia, Collectie Frits Lugt
Jacobus Vrel, Une femme assise regardant un enfant à travers une fenêtre. Paris, Fondation Custodia, Collection Frits Lugt.

Signature

La façon dont Vrel signait ses tableaux est typique de l'artiste. Il avait une sorte de marque de fabrique. Dans plusieurs peintures figure une carte blanche sur le sol. Ces cartes portaient la signature de Vrel. Des recherches ont révélé que plusieurs variantes de sa signature ont été utilisées. On retrouve ainsi "J V", mais aussi "J Vrel", "Jacobus Vreelle" ou "Jaco / büs / frell", l'orthographe allemande du prénom pouvant aller de pair avec un séjour effectué dans la région frontalière avec l'Allemagne.

Handtekeningenvrel (1)

Recherche internationale

Afin d'en savoir plus sur ce peintre mystérieux, un projet de recherche international a été mis en place. Trois musées ont ainsi uni leurs forces : l'Alte Pinakothek de la Bayerische Staatsgemäldesammlungen à Munich, la Fondation Custodia, Collection Frits Lugt à Paris et le Mauritshuis. Les trois musées ont commandé une "recherche dendrochronologique" (examen des anneaux annuels afin de dater un panneau de bois). Les résultats de cette étude nous apprennent que Vrel a déjà été actif en tant que peintre pendant de nombreuses années avant 1654. Ce qui est donc plus tôt que les maîtres de Delft, Vermeer et Pieter de Hooch.

Infraroodreflectografie uitgevoerd  met behulp van de Vasari-scanner, onderzoek van: Jacobus Vrel, Straatje met een bakkerij bij een stadsmuur, vermoedelijk de Waterstraat in  Zwolle, na 1646.